mardi 25 octobre 2016

L'ombre de tes lèvres...


"C'est l'ombre de tes lèvres, mon bel éphèbe alangui,
C'est le doux duvet qui souligne tes lèvres,
Qui me fait rêver et chanter ta beauté...

J'aimerais que mes mots comme des doigts
Se glissent entre tes cheveux, entre tes lèvres,
Et se perdent dans l'errance d'un doux désir

Sur les plaines lactées de ta poitrine adolescente...
Le grain de ta peau chante sous mes caresses,
Tandis que nos yeux se ferment dans ce qui se sent

Mais ne se dit pas..."

Eraste de Saint-Amant, Poèmes garçonniers, 1998.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire