lundi 30 avril 2018

Call me....


4 commentaires:

  1. Connais-tu les choses qu'il ne faut pas savoir ?
    Oui.
    Est-ce qu'elles t'intéressent ?
    Oui, mais il ne faut pas le dire

    Merci pour vos billets

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Jean...
    D'abord, merci pour vos visites régulières et vos commentaires, toujours sympas, encourageants et intelligents...
    Je vois que comme moi, ce beau film vous donne à rêver et à réfléchir...
    Merci à vous !

    RépondreSupprimer
  3. Le livre est à lire, également. Ma remarque, concernant le film, sera sur les âges : l'âge de Elio est de 17 ans, dans le roman; Chalamet avec 21 (!) ans lors du tournage. L'âge d'Oliver est de 24 ans dans le scénario, Armie en avait ... 30 ! On dira que Timothée ne faisait pas son âge... :-)

    RépondreSupprimer
  4. Oui, le roman d'André Aciman est tout à fait intéressant... Je l'ai lu en anglais... Il est plus explicite que le film, mais ce dernier en restitue très bien la tonalité générale. Le film a évidemment coupé tout un ensemble d'épisodes secondaires, dont certains étaient tout à fait réussis dans le roman (les nuits romaines, en particulier...). Et surtout, il y a un très long épisode où Elio et Oliver se retrouvent des années après... Oliver est prof. d'université, marié, père de famille... J'ai trouvé cet épisode bouleversant, d'une grande pudeur, teinté de sentiments très douloureux (pour Elio). Il m'a semblé qu'un indice pouvait suggérer qu'Oliver était atteint du sida (taches sur le visage), ce qui expliquerait l'intention de Luca Guadagnino pour le second film, évoquer les années Sida. Ce n'est qu'une hypothèse... Je ne sais pas si Guadagnino et Aciman pourront modifier l'atmosphère douce-amère, surtout amère, en fait, de la fin du roman actuel...

    RépondreSupprimer