vendredi 6 avril 2018

Fragments d'un discours amoureux


"Il s'agit d'entrer en contact intime avec un autre esprit, de le pénétrer, de le voir à nu, d'en prendre possession, de fondre ces deux vies en une seule, de faire que deux soient un. Et il semble que nous ayons le secret pressentiment que cela est aussi impossible en amour qu'en arithmétique. Nous nous y obstinons néanmoins, nous attribuons une valeur extraordinaire à tout ce qui nous paraît être dans l'aimé le signe d'une vélléité de rapprochement moral. N'aspirons-nous pas, de toute notre âme à cette union, n'y voyons-nous pas notre suprême bonheur ? Et pourquoi n'espérerions-nous point que l'aimé sera pris à son tour du même désir, et verra son bonheur dans la même union ?"

Georges Hérelle, Archéologue de l'inversion sexuelle "fin de siècle", Introduction et édition établie par Clive Thomson, Préface de Philippe Artières, Paris, Editions Le félin, 2014, p. 204.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire