jeudi 31 mai 2018

Freedom


Coincidence


OMG


Sometimes....



First caress


"I am waiting for your first move, for your first caress...
A caress through my hair ? Across my face ?
Or a caress on my chest, on my torso,
A caress under my arms or around my tits ?
Or just an unpredictable caress, up or down ?"

Please, let me think about it....

I will make my mind as soon as possible...

Yes, I will caress you, I swear...

My fingers will find the path, the way...


The Art of Michel Gourlier


(private collection / collection privée)

If you repost this pic, please, link back to my blog !
Si vous repostez cette image, merci de donner un lien vers mon blog !

mercredi 30 mai 2018

In the sculptor's workshop


Just find the right chord, Mark !


...people like me...


Arthur Griffin - Quincy Quarry, Mass (1938)


Alfredo Piola : Backstage"






I miss...


"I miss
our laughs
our dinners with candles
our walks in the streets
the morning when you woke up close to me
the evening when you stayed at my place for the night
your questions
your jokes
the music you loved
your silence
your crazy thoughts
my crazy thoughts
the sound of your breathe
the touch of your skin
the warmth of your body"

Eraste de Saint-Amant, Poèmes garçonniers, 198..


(note of the editor: I think this poem was written during Eraste's stay in San Francisco, between 1986 and 1988. In the Saint-Amant handwritten archive, there are a few poems written in English, without date.)


mardi 29 mai 2018

Two Boys Sleeping


George Platt Lynes, “Two Boys Sleeping” (Tex Smutney & Buddy Stanley)

Adam


Detail - Adam.  1507.  Albrecht Dürer (1471-1528)

The Art of Gaston Goor


A pastel from the Mousa Paidiké series, commissioned by Roger Peyrefitte.

The Art of Michel Gourlier





Drawings for "Marcus Imperator", a youth novel by Jean-François Pays, Paris, Signes de Piste, 1974.
© Michel Gourlier

Daydreamer and nightthinker



Silver Beauty



Tes yeux / Your eyes


"Il y a une douce musique dans tes yeux
Qui m'ouvre les horizons de ton âme,
Tes rêves et tes souvenirs, tes joies, tes peines,
Et la pensée fugitive qui traverse ton visage..."

Eraste de Saint-Amant, Poèmes garçonniers, 2010.

Ancient Greek Fantasy


dimanche 27 mai 2018

The Art of Michel Gourlier


(Private collection)

Les garçon dessinés par Michel Gourlier, en général, ne se parlent pas... Mais les yeux, les poses, les corps disent ce que les lèvres ne peuvent exprimer...

Les regards s'évitent, se détournent... Souvent, cependant, un garçon regarde hors-cadre, celui qui regarde le dessin, toi, moi: "Et toi, qu'en penses-tu ?". 

Ces garçons sont-ils frères, jumeaux ? Ils appartiennent à la même tribu, la tribu des garçons de Gourlier... Ils ont la même coiffure...

Les corps s'étirent, se tendent, se détendent...

Des slips, speedos, maillots de bain improbables, tendus à en craquer, descendant sur les hanches, dévoilant l'aine, ne demandent qu'à glisser...

Garçons ensauvagés, harmoniques subliminales, enfin pas tant que cela, franches harmoniques... 

Cette image dégage un nuage d'hormones, de phéromones...

Sensualité affolante, triangulation des désirs, mais c'est peut-être le dessinateur, et son destinataire, qui sont les véritables cibles de ce théâtre garçonnier...

Qui mieux que Michel Gourlier, dans son travail d'illustrateur de romans de jeunesse, aurait pu exprimer, sublimer, ce que les textes expriment à demi-mots, ces tensions et ces incertitudes du désir qui travaillaient les jeunes lecteurs de Signes de Piste ?

In the sandhills


"Souvenir des jours heureux
Où le plus important au monde
Etait un ballon roulant sur le sable

Souvenir des jours heureux
Où le plus important au monde
Etait ta joie de vivre, ta danse sur le sable

Souvenir des jours heureux
Le vent le soleil caressaient ton visage
Amants impénitents des beautés adolescentes

Souvenir des jours heureux
Regret de ce jour que je n'ai su cueillir
Le vent efface les traces

Le sable n'a pas de mémoire..."

Eraste de Saint-Amant, Poèmes garçonniers, 1999.

Could you play it again, please ?


Vintage Beach


Is it a Konrad Helbig's photograph ?

Silver Boy


The trembling of my hand


Hylas


Carl Milles (1875-1955)  - Hylas