mercredi 23 mai 2018

David de Donatello (Renaud Icard)








"Le David de Donatello est une prise directe à l'Antiquité. Peu décidées en sont les formes, et dans l'exquis modelé de cette poitrine, de ces hanches, dans l'enveloppement voluptueux qui baigne ce jeune corps complètement nu, il y a presque de l'équivoque: longs cheveux bouclés, morbidesse, regard souriant penché, si mystérieux sous le casque inattendu, souci décoratif de l'ensemble. L'artiste a voulu troubler, il trouble. Voici un éphèbe divinement désirable. Un arc, pour glaive. Quel plus séduisant Amour ?"

Renaud Icard, Olmetta, Paris, Quintes-feuilles, 2013, p. 38-39.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire