dimanche 10 juin 2018

Later, maybe...


1 commentaire:

  1. Never, chez Thomas Mann...voilà pourquoi Aschenbach meurt...de l'impossibilité d'aller vers son amour
    Merci pour vos billets

    RépondreSupprimer